Comment se vêtir ?

Vous pourrez trouver quelques idées sur les sites

www.gevedit.fr ou www.maboutique-gv.fr

 

Gévédit est une marque de la Fédération Française d'Éducation physique et de Gymnastique volontaire.

Pour tous renseignements :

     Tél 02 41 44 19 76

     Email contact@gevedit.fr

     ZA Grandmaison - 120 rue Pasteur - 49800 TRÉLAZÉ

Vous pouvez aussi vous adresser au Bureau qui peut effectuer des commandes groupées.

Le Marathonien

51 avenue Jean Jaurès à Sartrouville

Tél 01 39 57 69 29

e-mail : lemarathonien@sfr.fr

http://lemarathonien.free.fr

ouvert du mardi au jeudi de 10h à 12h30 et de 15h à 19h30

vendredi et samedi de 10h à 13h et de 14h30 à 19h30

 

propose une réduction de 10% pour tout achat de textiles ou de chaussures,

à tous les adhérents de la Détente sartrouvilloise, sur présentation de la carte en cours de validité, avec photo.

 

 

Quelques conseils pour les tenues de gymnastique et de yoga

IMPORTANT : Etre à l’aise

Les tapis sont fournis mais il est conseillé d’apporter une serviette éponge pour les exercices au sol.

 

 

 

POUR LA GYMNASTIQUE :

• T-shirt, débardeur ou pull léger suivant la saison

• Pantalon de jogging ou caleçon ou short

 

• Chaussures type baskets avec semelles amortissantes

Courir pieds nus ou en chaussons de gym dans un gymnase au sol dur est nocif pour les articulations des membres inférieurs et du rachis.

Les mettre avant d’entrer dans la salle de gym (pour conserver le sol propre)

 

• Apporter une bouteille d’eau et il est conseillé de boire avant la séance.

 

 

POUR LE YOGA :

• Même tenue sauf les chaussures et vêtements en fibres naturelles.

• Le yoga se pratique en chaussettes ou les pieds nus.

• Prévoir un pull ou une couverture pour la relaxation.

 

 

 

Le choix des chaussures pour la marche, ou comment trouver chaussure à son pied ?

Avant tout, pour bien choisir une paire de chaussures, il faut connaître son type de pied. Il faut savoir si vous avez un pied affaissé, creux, normal, si vous êtes pronateur ou encore supinateur... Le coureur doit s'assurer que sa chaussure est bien stable et confortable. Plus que l'amorti, c'est la stabilité qui prime dans le choix de vos chaussures.

 

CAMBRURE ET EMPREINTE DU PIED :

 

On distingue 3 types de pieds : le pied affaissé (aussi appelé "plat"), le pied creux et le pied normal.

 

¬ le pied affaissé : se caractérise par une diminution de la hauteur de la voûte plantaire, ce qui provoquer un manque d'élasticité et d'amorti. On peut comparer la voûte plantaire à un ressort qui serait, dans le cas présent, distendu. Ses conséquences se retrouvent au niveau du pied, cheville incluse, avec des risques de tendinites d'Achille et tendinites de l'intérieur de la voûte plantaire. Côté genou, les conséquences sont moins directes et moins précises, on note tout de même les tendinites sur le côté du genou, des syndromes rotuliens et des tensions ligamentaires.

 

¬ le pied creux : à l'inverse du pied affaissé, ce pied présente une voûte plantaire très cambrée. L'appui se fait sur l'arrière et l'avant-pied. Le "ressort" est trop tendu, le pied manque d'amorti. Les douleurs de l'avant-pied sont sont dues à la cambrure trop prononcée de la voûte plantaire et à la surcharge exercée sur l'avant et arrière-pied. La plantalgie (sorte de crampe sous la plante du pied est également une douleur qui découle du pied creux. On peut ajouter les douleurs du talon et les prédispositions au tendinites d'Achille.

 

¬ Un pied qui ne présente ni affaissement ni cambrure trop élevée de la voûte plantaire, qui n'est ni pronateur ni supinateur, s'appelle le pied normal ou universel.

 

La déformation des chaussures se fait uniformément sur la chaussure et l'axe vertical reste perpendiculaire au sol.

PRONATION ET SUPINATION :

 

La pronation et la supination déterminent des douleurs et certains traumatismes du genou. En course, l'effet de ces déformations du pied s'accentue et peut favoriser les accidents ostéo-tendineux. Mais qu'est-ce que la pronation et la supination ?

 

Si vos talons tournent vers l'intérieur lors de la foulée et que votre cambrure plantaire s'affaisse, vous avez toutes les chances d'être pronateur. Rassurez-vous, c'est le cas de la majorité des personnes (55 % des coureurs).

 

La déformation des chaussures se fait vers l'intérieur et l'axe vertical est dévié en dedans (l'usure de la semelle se fait sur le bord interne).

Au contraire, si vous talons tournent vers l'extérieur lors de la course et que votre voûte plantaire se creuse, vous êtes supinateur (5 % des coureurs).

 

La déformation des chaussures se fait vers l'extérieur et l'axe vertical passant par le milieu du talon est dévié en dehors (l'usure de la semelle se fait sur le bord externe).

Pour savoir si votre pied est pronateur ou supinateur, vous pouvez consulter un podologue. Autre moyen très efficace : posez vos anciennes chaussures de course côte à côte sur une table et regardez leur équilibre général.

 

 

CHOIX DES CHAUSSURES :

 

 

¬ Si vous êtes supinateur, il faut que votre chaussure ramène le pied vers l'intérieur. Le plus adapté est un modèle à axes courbes dont la forme évidée limitera la supination. La semelle intercalaire du talon peut être molle. En revanche, cette semelle doit être ferme sur la longueur du pied.

 

¬ Si vous êtes pronateur, la chaussure doit maintenir votre pied pendant la foulée et éviter que votre talon ne tourne encore plus vers l'intérieur. Pour cela, un modèle à axes droits est impératif, avec une semelle intercalaire ferme au niveau du talon et souple sur l'extérieur du talon.

 

¬ Si vous avez une foulée normale, mieux vaut choisir un modèle à axes droits, doté d'une semelle intercalaire ferme sous le talon et souple sur son extérieur également.

 

 

DEROULEMENT DE LA FOULEE :

 

La foulée se déroule en 3 phases: la réception, l'appui et la poussée

 

Chez le coureur normal (ou universel), le contact se fait sur le bord extérieur du talon, l'appui s'effectue sur tout le pied et le gros orteil sera la poussée.

 

Chez un coureur pronateur, le contact et la poussée se font de la même façon mais lors de l'appui, la pronation est beaucoup plus prononcée que chez le coureur normal et la voûte plantaire s'affaisse.

 

Chez un coureur supinateur, ce sont toujours les mêmes phases de contact et de poussée, seul l'appui change. En effet, le coureur supinateur déroule sa foulée sur le bord extérieur de la chaussure. Il n'y a aucune pronation.

Nouveautés

saison 2019-2020

Salle LEBON

Lundi 12h: Gym Douce

mercredi16h: Etirements

vendredi 15h: Etirements

samedi 9h: YOGA

 

Salle CERDAN

vendredi 15h:Gym Douce